Ouverture de la 8è conférence des parties à la convention sur la biodiversité

Rédigé le 21/03/2006
Omer Ntougou

Portails: International
Thématiques: Biodiversité

La huitième Conférence des Parties à la Convention sur la diversité Biologique (COP-8), s'est ouverte ce 20 mars 2006 au Centre de congrès et d'exposition (Expo Trade), à Curitiba, Brésil. La séance plénière a pris toute la journée. Les allocutions ont été données par M. Carlos Alberto Richa, Maire de Curitiba (Brésil), M. Roberto Requiao, Gouverneur de l'Etat de Paranà, Brésil), M. Ramantha Letchumanan (Malaisie), président de la COP-7, M. Ahmed DJOGHLAF, Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, et Marina Silva, Ministre brésilienne de l'environnement. L'allocution de M. Ahmed DJOGHLAF, Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, a marqué les esprits, tant par son contenu que par son intensité. Il a notamment précisé que " la biodiversité, fruit de plusieurs millions d'années d'évolution de notre planète, est aujourd'hui sérieusement menacée, mettant en péril la vie sur terre. Le capital écologique de la terre est fragilisé, affaiblissant ainsi l'avenir des générations futures. Ce qui était considéré comme acquis à jamais ne l'est plus. En effet, jamais depuis l'apparition de l'homme sur terre, les activités humaines n'ont porté atteinte à l'intégrité de la nature et à ses fonctions naturelles d'une façon aussi dramatique que durant les 50 dernières années. Les pressions anthropogéniques sans précédent exercées sur les fonctions naturelles de notre planète ont atteint un tel niveau que les écosystèmes risquent de ne plus être en mesure de garantir la durabilité de leurs services sans lesquels la vie sur terre serait inimaginable ". Mme Marina Silva a été élue par les délégués comme présidente de la COP-8. Les négociations de la CP-8 tourneront autour de plusieurs enjeux majeurs : Il sera question de la mise en oeuvre de la Convention et de son Plan stratégique élaboré en vue d'atteindre l'Objectif 2010, mais aussi de L'APA (Accès aux ressources génétiques et partage équitable des avantages), les aires protégées, l'article 8j concernant le savoir traditionnel ainsi que la synergie entre les conventions. De même, selon le programme de travail pluriannuel1 élaboré à la CP-6, un nouveau programme thématique doit être créé à la CP-8, celui sur la biodiversité des îles, et certains thèmes feront l'objet d'un examen approfondi, soient la biodiversité des terres arides et semi-arides, l'Initiative taxonomique mondiale, l'APA, l'éducation et la sensibilisation du public ainsi que l'article 8j. Enfin, plusieurs autres sujets, notamment ceux des CP précédentes, seront aussi discutés. Omer Ntougou, pour l'IEPF [CDB-CDP8]

Ressources complémentaires

Bulletin des négociations de la terre