Rentrée 2019 : les enjeux du 24e Congrès Mondial de l'Énergie "Energy for prosperity"

Rédigé le 26/03/2019
Constance Guillotin de Corson

Portails: International
Thématiques: Energie

L'énergie représente environ 60 % des émissions de gaz à effet de serre selon le PNUD, ce qui en fait le véritable pivot de la transition énergétique pour le changement climatique. Protégé par le 7e Objectif de Développement Durable, garantir à tous l’accès à des services énergétiques durables et à des coûts abordables est un enjeu de compétitivité économique à l’échelle des politiques publiques. Rappelons que les crises gazières de 2006 et 2009 en Ukraine, contribuent largement à rappeler l’importance de l’approvisionnement des ressources énergétiques à l’échelle d’un pays. Enjeu sanitaire et humanitaire, enjeu économique mais également source d’avenir face au progrès technologique, il fait l’objet d’une gouvernance par l’union de l’énergie à l’échelle européenne.

« Renforcer la compétitivité industrielle de l'Europe est toujours essentiel pour l'avenir de l'économie européenne et reste l'un des cinq piliers de notre Union de l'énergie » rappelait le commissaire européen, Arias Cañete, le 18 mars dernier, lors du Forum industriel sur les énergies renouvelables. Sous l’impulsion de Bruxelles, les Etats membres doivent donc élaborer des plans nationaux d’énergie climat (Pniec). Les objectifs sont ambitieux puisque la France s’engage à réduire de 14% sa consommation d’énergie finale entre 2012 et 2028 et décarboniser l’économie en remplaçant la demande d’énergies fossiles par la consommation d’énergies renouvelables. Ambitieux, mais pas impossible puisque le rapport de la Commission de Régulation de l’Énergie publié le 7 mars 2019 mettait en évidence la rentabilité de l’énergie solaire, à travers un baisse des coûts d’investissement des panneaux photovoltaïques de 32 % en 3 ans.

Cependant il est impossible de promouvoir une énergie propre et durable sans faire comprendre aux citoyens les enjeux énergétiques, de la même manière qu’il n’y a pas de compétitivité industrielle sans consommateurs. La 9e édition de la semaine européenne de l’énergie organisée en juin est l’occasion, pour la Commission européenne, de communiquer et d’informer sur cet enjeu d’avenir au cœur des politiques publiques.

C’est dans ce contexte que se tiendra du 8 au 12 septembre 2019 le 24e Congrès Mondial de l'Energie, à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis). Organisé par le Conseil Mondial de l’Énergie tous les trois ans, c’est l’occasion pour l’organisation non gouvernementale de mettre en perspective le résultat de ses études avec les enjeux du secteur énergétique. Membres de gouvernements, universitaires ou encore industriels dans le secteur énergétique et agricole, ce sont plus de 10 000 acteurs internationaux de l’énergie qui se réuniront afin d’établir la stratégie de demain, lors de conférences sur le thème de « L’Energie pour la Prospérité ».

De l’avenir du nucléaire aux stratégies de décarbonisation, des impératifs politiques à travers l’agenda énergétique aux enjeux de la digitalisation et aux nouvelles frontières technologiques, les quatre jours de Congrès sont l’occasion d’établir un dialogue mondial autour de l’énergie durable. La mise à disposition d’un espace par l’ADNEC permet d’organiser son propre évènement annexe au Congrès. Accès aux expositions, réseautage, il est également possible de participer à l'évènement en s’inscrivant comme délégué.MOGED

Ressources complémentaires

MOGED